Plus de 50% de l’affichage sera numérique d’ici 2018

Selon une étude de eMarketer, les entreprises américaines dépenseront plus de 4 milliards de dollars américains en affichage numérique «digital-out-of-home» (DOOH) d’ici 2018. Il s’agit d’une augmentation de 1,4 milliards par rapport aux dépenses de 2014.

Le «digital-out-of-home» est défini comme les publicités envoyées via internet sur des écrans numériques à l’extérieur de la maison. Plus précisément, il s’agit de tous les écrans d’affichage numérique que l’on peut voir dans les restaurants, les bars et les aéroports, en plus des bornes d’affichage interactives qu’on aperçoit dans les centres d’achats et plusieurs autres endroits.

Écrans d'affichage numérique chez Remax

Les écrans d’affichage dynamique numérique chez l’un de nos clients Remax. Photo prise dans l’un de leur kiosque.

 

L’affichage traditionnel passe au numérique

Les annonceurs modifient leur budget publicitaire pour passer à l’univers du numérique. En effet, de moins en moins d’argent est dépensé dans les médias traditionnels comme les journaux, la radio et la télévision. Nous sommes en effet témoins de cette migration vers le numérique ici même au Québec. On n’a qu’à penser au quotidien La Presse qui va supprimer sa version papier hebdomadaire de son populaire journal francophone dès janvier 2016. L’entreprise force ainsi tous ses annonceurs à créer du contenu numérique. Ce changement se fait à tous les niveaux, y compris dans l’affichage numérique dit à l’extérieur de maison. Il faut donc s’attendre à voir moins d’affiches et plus d’écrans d’affichage numérique dans le paysage médiatique québécois.

Les dépenses DOOH selon eMarketer

Étude de eMarketer démontrant l’augmentation des dépenses du DOOH entre 2014 et 2019

On peut remarquer dans ce graphique que les prévisions des dépenses DOOH aux États-Unis sont en augmentation constante pour atteindre près de 58% en 2019. Il est donc fort à parier que les entreprises de chez nous n’auront pas le choix d’emboiter le pas sous peu, même si elles semblent toujours être en retard au niveau technologique comparativement à l’expertise de nos voisins américains dans ce domaine.

L’affichage dynamique numérique semble donc être la solution d’affichage des prochaines années. Êtes-vous d’accord avec ces prévisions? Comptez-vous faire la migration vers le numérique prochainement? On veut avoir votre opinion. Partagez vos impressions dans les commentaires!

 

Source: http://www.emarketer.com/Article/Digital-Account-40-of-Out-of-Home-Ad-Spending-2015/1013107

Photo à la une: Publicité de Philippe Bond sur l’écran de nos clients. Photo prise au Collège de l’Assomption.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *